• -Ice Cube (O'Shea Jackson) est né le 15 juin 1969 à Crenshaw dans le South Central de Los Angeles, California et est un rappeur controversé qui a autrefois travaillé avec N.W.A., le groupe également enflammant. Grandissant dans un milieu relativement stable, ses parents travaillant à l'Université de Californie Los Angeles (U.C.L.A.), Cube suivit le style de vie du quartier et commença à rapper très jeune : «Un jours j'étais assis en classe avec un ami nommé Kiddo et on avait du temps à tuer alors il m'a proposé d'écrire du rap». Á l'âge de 16 ans, il écrivît son premier rap important, Boyz 'N The Hood, qui sera plus tard publié par Eazy-E. Par la suite, il passa pas mal de temps avec C.I.A., une petite équipe de Rap produite par un certain DrDre. Comme invité parolier, il apporta 8 Ball et Dopeman pour N.W.A., qui amorcera leur succès. Après avoir fait des études d'architecte à Phœnix, Arizona, il retourna avec N.W.A. pour faire l'album Straight Outta Compton en 1989.
    Suite à un différent financier avec Eazy-E, il voulu quitter N.W.A. à la fin de l'année au milieu d'un tissus d'attaques sur leur manager Jerry Heller. Son premier album solo AmeriKKKa's Most Wanted, enregistré avec les producteurs the Bomb Squad de Public Enemy, attira immédiatement l'attention de la tendance générale. Les paroles convroversives de l'album inclurent homo phobie et apologie de la violence bien que son travail fut d'abord attaqué pour son sexisme ouvert ou pour un rap à propos du passage à tabac d'une fille enceinte (You Can't Fade Me).

    -Malgré ça, Ice Cube construisit un empire de production (Street Knowledge) dirigé pour lui par une femme et lança la carrière d'une rappeuse Yo Yo (qui défend la gente féminine sur le titre It's A Man's World sur AmeriKKKa's Most Wanted). On peut aussi noter que son travail en solo a politisé son discours ; au moment où il était avec N.W.A., ses écrits ressemblaient à “la vie n'est rien d'autre que l'argent et les salopes » mais depuis ses mots ont incorporés de nombreuses références à l'idéologie black ajouté à une approche manifeste. Sa défense contre le malaise critique avec ses rimes (« je pose un miroir pour l'Amérique Noire”) a été détournée par beaucoup d'autres, moins méritants. Après le EP Kill At Will, il sort un nouvel album hautement controversé, Death Certificate, qui inclue d'outrageux morceaux comme les tourmentés No Vaseline et Black Korea. Néanmoins, l'album fut un énorme succès commercial, atteignant la seconde place des charts en 1991. Ensuite, Ice Cube produit deux gros succès, The Predator en 1992 et qui devient rapidement disque de platine (avec le single It Was A Good Day) et Lethal Injection un an plus tard, son quatrième album en quatre ans. Le dernier en particulier peut se vanter d'être plus orienté sur la discussion sur les problèmes des ghettos, incluant des réflexions sur les émeutes de Los Angeles de 1992 et sur le passage à tabac de Rodney King. Peut-être fut-il gâché par un sexisme ouvert comme sur Cave Bitch, mais c'était certainement un progrès qui démontra l'influence de sa récente adhérence à la Nation Of Islam. Musicalement, l'album fut boosté par une version agitante de One Nation Under A Groove renommée Bop Gun (One Nation), conduite par la voix du chanteur de funk George Clinton. Ayant vendu plus de quatre millions de disques, sa carrière a aussi attirée l'attention hors des frontières du monde du Hip Hop. Comme Ice-T, Ice Cube fut pris pour cible en coulisses d'une liste d'assassinat découverte par la police en 1993.

    -Après Lethal Injection qui expérimentait le style G-Funk que DrDre avait rendu populaire sur The Chronic en 1992, Ice Cube choisît de se consacrer à ses intérêts commerciaux. Il produisit ensuite les albums de Da Lench Mob et Kam par le biais de Street Knowleldge comme Producteur Executive et créa une seconde filiale du nom de ses potes, Lench Mob. Il a aussi consolidé sa carrière d'acteur en écrivant et produisant des scénarios. Il avait déjà figuré dans le film de John Singleton de 1991, du nom de son premier rap : Boyz N The Hood, et il apparaîtra en suite dans Higher Learning du même réalisateur. Le film de 1992 Trespass, renommé ainsi après les émeutes de 1992 car le titre original Looters (pilleurs) avait été jugé peu recommandable, le montra encore une fois en équipe avec Ice-T. Ses différents scénarios incluent la comédie de 1995 Friday. La B.O. du film sur lequel il débute entant que réalisateur, The Players Club, fut un succès aux Etats-Unis. Le film lui-même a rapporté 20 millions de dollars au box office six semaines après sa sortie et fut un plus gros succès que Next Friday en février 2000.
    En 1996, Ice Cube trouva d'une manière ou d'une autre le temps de superviser la production de plusieurs de ses amis. Parmi eux, Mack 10 et WC le rejoignent pour former Westside Connection après quelques bonnes sorties. "J'étais en train d'essayer de faire un album solo" dit Cube. "Je voulais sentir ce dont le groupe était capable. Avec moi, Mack 10 et WC, l'alchimie était si bonne qu'est née la Westside Connection". Sur leur album Bow Dow sorti en 1996, leur allégeance à l'Ouest les entraîna sur un terrain controversé. « Notre principale but au début était de s'assurer que les gens n'allaient pas saisir notre style de l'extérieur et ainsi ne pas nous créditer ou ne pas nous donner de support », disait Cube. "Je ne suis pas en train de partir seulement dans la direction de la West Coast mais quand j'ai fait l'album, j'entendais beaucoup de merdes dites sur elle donc j'ai défendu mon camp". Avec leur album vendu au point de devenir deux fois disque de platine, ils semblaient avoir quand même unifié les deux côtes.

    -Finalement, Ice Cube est revenu à une carrière solo. "Quand vous essayez de faire des disques, d'écrire et de produire un film, c'est difficile de faire de la bonne musique. J'ai donc mis toutes les autres choses de côté pour finir le film The Player's Club et pour faire mon album”, raconte Cube, "War & Peace est mon meilleur album depuis Death Certificate". En 2000, il donne une suite à cet album avec War & Peace Volume 2, qui contient notement le hit Hello, sur lequel ont retrouve deux autres anciens de N.W.A., DrDre et MC Ren. Bien que les fans de Hip Hop soient versatiles de réputation, Cube est resté au top du Rap Game pendant plus d'une décennie. "J'ai toujours vendu la même quantité de disques. J'en ai toujours eut la même réception. Dans le Hip Hop, les gens veulent toujours de nouveaux artistes mais quand j'ai été un peu effacé, personne n'a fait d'album ensemble mieux que si j'avais été là. Donc je serais toujours là. Tant que je resterais consistant et que mon cœur continuera à me guider dedans, je serais là". Fin 2001, Ice Cube sort un Greatest Hits regroupant ses meilleurs morceaux. Un nouvel album de la Westside Connetion est en préparation, nommé Re Up.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique